1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 17:33

Le Front National s’invite ce samedi matin 5 novembre devant la Préfecture de Bourges.
C’est un rassemblement de haine contre la possibilité d’installation de quelques réfugiés qui sont arrivés en France
pour fuir la guerre et la misère. Nous appelons la population berruyère à soutenir notre appel.
Depuis des mois, nous regardons sur nos écrans, sans pouvoir agir, la guerre en Syrie, en Soudan, en Erythrée, au Yemen, en Afghanistan …
et les milliers de familles en détresse forcées de fuir leur pays pour survivre au péril de leur vie.
La France a failli jusqu’à présent dans le nombre d’accueils des réfugiés depuis le début de ces conflits,
et on est bien loin de l’invasion à laquelle le FN veut nous faire croire. Quelques 65 000 migrants ont demandé le statut de réfugié
sur notre sol l’an dernier ; ils représentent à peine 0,01 % de notre population !
Le FN profite de cette année électorale pour répandre ses idées racistes dans l’espace public.
Il est intolérable qu’il se manifeste à Bourges, notre ville, qui jusqu’à présent était épargnée par cette peste brune.
Comment peut-on impunément dénoncer le fait d’accueillir des populations qui souffrent sans renoncer
à ce qui fait notre fierté d’être humain, à affirmer notre solidarité et notre fraternité à leur égard.
Ne leur laissons pas le terrain, rassemblons nous et montrons que nous sommes solidaires et dignes d’accueillir ces personnes
en détresse au sein de nos villes et villages. Faisons pression sur nos élus pour que cette manifestation n’ait pas lieu.
Pour décider ensemble de nos actions, soyons nombreux.ses !

« BIENVENUE AUX RÉFUGIÉ-E-S »


Signataires : Des habitant-e-s de Bourges et du Cher, Alternative Libertaire 18, ki-6-col’, Comité NDDL18

 

« BIENVENUE AUX R É FUGI É -ES »

Samedi 5 Novembre 2016 – 10h30 – Place Marcel Plaisant (Préfecture) Bourges

Contre rassemblement en soutien aux réfugiés

Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 08:43

La mairie de Bourges a décidé cette année de ne pas autoriser l'association Ki6col à participer à la fête des association. Motif invoqué, l'association aurait utiliser l'an dernier son stand pour : "diffuser un message autre que celui de promouvoir l'association".

Une fois de plus, le maire de Bourges montre qu'il n'accepte aucune opposition et pratique la censure et l'interdiction.

Alternative Libertaire Bourges apporte tout son soutien à l'association Ki6col.

Plus d'information : http://www.ki6col.com/news/communique-de-lassociation-ki-6-col-interdite-a-la-fete-des-associations-de-bourges/

Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 21:25

Ce 12 janvier 2016 est tombé le jugement de 8 travailleurs Goodyears poursuivit suite à une action collective de séquestration des dirigeants voyous de l’entreprise : 9 mois fermes ! Face à l’état qui veut faire des exemples en criminalisant durement les syndicalistes et les travailleurs en lutte, et face à la répression généralisée dans un contexte sécuritaire nourrit de l’état d’urgence, les Goodyears lancent un appel qui pourrait faire tâche d’huile sous les pieds des casseurs sociaux du patronat et du gouvernement.

Neuf mois de prison fermes pour les salariés de Goodyear... Et pendant ce temps là le groupe qui a détruit plus de 1143 emplois est bien tranquille : comme aux autres multinationales, le gouvernement continue à lui servir la soupe.

Le procureur de la République avait réclamé en novembre 2015 de lourdes peines alors que la firme et les dirigeants retenus dans l’usine en janvier 2014 avaient retiré leurs plaintes : une preuve si les sceptiques en avaient encore besoin que les poursuites sont politiques, "pour l’exemple". c’est un an de prison «  ferme aménageable  » et un an avec sursis que le procureur a requis : les barreaux pour celles et ceux qui ne se résigneront pas et continueront de lutter collectivement pour leur dignité et la justice sociale !

Comme le disait très justement le communiqué de la CGT Goodyear Nord du 17 novembre 2015 qui dénonçait la procédure au tribunal correctionnel et appelait à un rassemblement de soutien aux inculpé.e.s, "Ce ne sont pas 8 ex goodyear qui sont convoqués en réalité mais tous les goodyear" , et nous pouvons poursuivre aujourd’hui au regard du contexte social et politique actuel que ce ne sont pas que les travailleurs et les travailleuses de goodyear qui sont ainsi criminalisé.e.s, mais bien l’ensemble des travailleurs et des travailleuses du pays qui ne plient pas aux injonctions antisociales, qui n’acceptent pas de courber l’échine devant les représentants du capital et le gouvernement.

Après ce verdict inique, ce verdict de classe, une procédure en appel sera lancée, qui ouvrira une fenêtre de tir pour organiser un vaste mouvement de solidarité.

JPEG - 281 ko

Tandis que de l’autre côté du pays à Annecy l’inspectrice du travail Laura Pfeiffer et un travailleur de l’entreprise Teffal sont eux aussi mit au ban des accusé.e.s par le patronat, tandis que les travailleurs et travailleuses d’Air France font face aux licenciement et à la répression orchéstrés par la direction et à la caricature médiatique de leur résistance, le processus de casse des acquis sociaux et de réécriture pro-patronale du droit du travail continuent : bloquons les !

L’appel lancé le 7 janvier, avant ce jugement du 12 janvier, reproduit ci-dessous, donne le ton qui doit être celui de notre camp social : briser la résignation, organiser la solidarité et le rapport de force, faire tâche d’huile sous les pieds des casseurs sociaux patronaux et gouvernementaux.

Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 09:33
Attentats de Paris : Contre leurs guerres, nos solidarités

Une vague d’attentats meurtriers s’est déroulée à Paris et à Saint-Denis.

L’État français mène des guerres dans plusieurs pays (Irak, Libye, Mali, Syrie…) depuis des années. Ces guerres ont aujourd’hui des répercussions sur le territoire français.

Nous sommes confronté-es à des attaques dont l’objectif est de semer la terreur et d’attiser les clivages au sein de la population. Alternative libertaire condamne ces attentats : tuer des gens au hasard dans la rue et frapper aveuglément dans le seul but de faire peur est abject.

Ces attaques sont l’œuvre d’un courant politique — le djihadisme salafiste — dont les premières victimes sont les populations civiles du Moyen-Orient et qui, au cours des derniers jours, a déjà frappé à Beyrouth. C’est ce même courant politique qui continue de mener la guerre contre les forces progressistes kurdes en Syrie.

Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres.

D’ores et déjà, les populations issues de l’immigration et la minorité musulmane de ce pays commencent à être visées par des déclarations politiques et sont exposées à des représailles aveugles.

Ce n’est pas un redoublement des dispositifs liberticides qui empêchera de nouveaux attentats. L’état d’urgence, c’est la suspension de nombreux droits démocratiques, la légalisation de mesures répressives de grande ampleur à l’égard de différentes couches de la population qui n’ont rien à voir avec ces attentats.

Nous refusons que le gouvernement profite de l’occasion pour interdire les mobilisations syndicales et écologistes à venir.

Tout cela ne mènera qu’à diviser et à renforcer les peurs et les haines. Tout cela ne mènera qu’à une surenchère entre attaques terroristes de plus en plus sanglantes et réponses sécuritaires de plus en plus répressives. La réponse, ce n’est ni le repli sur soi, ni la militarisation de la société.

La solution ne viendra pas de celles et ceux qui ont contribué à créer cette situation par leurs politiques militaristes, impérialistes, discriminatoires, haineuses. Ils utilisent cette situation pour imposer une société toujours plus policière et une unité nationale entre exploiteurs et exploité-es, que nous refusons et dénonçons.

La solution passe par le renforcement des solidarités, dans les quartiers et sur nos lieux de travail, et par le regroupement de toutes celles et tous ceux qui refusent tous les régimes de terreur. Ne restons pas isolé-es ! Réunissons-nous pour discuter de nos responsabilités face à la situation, en particulier en termes d’actions unitaires de toutes les forces de transformation sociale.

Alternative libertaire, le 14 novembre 2015

Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 21:48
L'antidote n°1

Téléchargez le journal ici : antidoteN1 - web.pdf (961875)


Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 21:45

Bienvenue à l'antidote, un nouveau journal alternatif de nos amis de Ki-6-col'

Téléchargez le journal ici : antidote 0.pdf (506497)

L'antidote
Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 17:16
Sortir de l’euro : le dernier boniment à la mode

C’est la dernière lubie en vogue dans une certaine gauche étatiste : à bas l’euro ! Il faut sortir de l’euro ! Tous unis – souverainistes de droite comme de gauche – sous la bannière du franc français ! Les technocrates new-look du Front national triomphent...

L'idée est maintenant répandue, à gauche, de faire de la sortie de l’euro non seulement un enjeu... mais un objectif en soi. La sortie de l’euro serait devenue la condition première de tout changement !

Ce discours est dangereux. Non seulement il escamote la seule façon de rompre avec le système capitaliste, la socialisation des moyens de production et d’échange, mais en plus il crédibilise les mensonges du FN et entraîne une partie des forces militantes à gauche vers un nationalisme malsain et même des alliances criminelles.

Un curieux panel

Qui l’eut cru ? Chevènement, ce visionnaire, avait donc quinze ans d’avance… Dès 1999, son Mouvement des citoyens avait mené une (modeste) campagne d’affiches titrant « L’euro, c’est pas franc »…

Ce profond slogan semble aujourd’hui devenir le cri de ralliement d’un curieux panel de fachos-dédiabolisés, d’intellectuels à bout de souffle, de neuneus complotistes, de post-staliniens et d’une certaine gauche étatiste dépourvue d’imagination.

On trouve même des convertis à cette brillante idée dans certaines franges du syndicalisme et de l’altermondialisme, persuadés que plus ils trépigneront contre l’euro, plus ils paraîtront radicaux ! Ou quand la lubie monétariste devient un substitut à la lutte des classes…

Pour approfondir cette question, lire l’analyse d’Alternative libertaire sur la fausse alternative protectionnisme/libre-échange.

Chevènement, Dupont-Aignan, Sapir, Onfray et les autres

Jacques Sapir, l’économiste qui ne déteste pas Poutine, partant du constat que la gauche anti-euro ne peut être majoritaire seule, appelle à créer un « front » sur ce point précis, avec toutes les forces dont les valeurs ne sont pas incompatibles avec celles de la gauche. Il exclut « aujourd’hui » d’y intégrer le FN mais le voit très bien ouvert à Dupont-Aignan (encore lui) !

Chevènement a d’ailleurs participé à l’université d’été de Debout la France, le groupuscule patriotard de Nicolas Dupont-Aignan pour préparer une alliance aux élections régionales [1].

Onfray-la-girouette propose, lui, de « fédérer tous les souverainistes des deux bords » [2]. Pour Onfray, la gauche et la droite antilibérales peuvent s’unir en dépassant le blocage des partis (FN, PCF, PG...) pour une candidature gagnante aux présidentielles de 2017. La sienne ? !

C’était mieux du temps de Raymond Barre !

Mélenchon suit de près avec son « plan B » qui voit une solution miracle dans le retour aux monnaies nationales coordonnées à l’intérieur d’un Système monétaire européen (SME) renouvelé. Ce nouveau SME (copie de celui des années 1970) permettrait le bonheur des peuples en ouvrant des possibilités négociées et encadrées de faire varier les taux de change, en clair d’opérer des dévaluations monétaires plutôt que de dévaloriser les acquis sociaux. Pouvoirs magiques de la monnaie ! Sauf que les plus anciens se souviennent que le premier plan d’austérité infligé aux travailleurs en France fut réalisé par Raymond Barre, alors Premier ministre de Giscard, justement à l’époque du SME...

Une monnaie, qu’elle soit nationale ou transnationale, n’est jamais qu’un outil du capitalisme. On peut changer de monnaie, la débaptiser, la rebaptiser et s’en gargariser… la vraie question c’est : qui décide ? Qui possède les moyens de production et d’échange ?

Les recettes réformistes ne feront pas les solutions d’avenir. La mondialisation capitaliste ouvre la voie pour un véritable internationalisme prolétarien. Si les travailleurs n’ont pas de patrie comment croire à l’utilité des vieilles frontières, des vieilles monnaies ?

Balayer les frontières et les monnaies

On pourrait facilement clore le débat en rappelant qu’une vraie révolution sociale, c’est-à-dire l’expropriation des capitalistes, actionnaires et multipropriétaires, balayera d’un coup les frontières et les monnaies, au moins à l’échelle de l’Europe.

Les rythmes seront bien évidemment plus compliqués, hélas. Aussi il est fort probable que, durant l’affrontement social ouvert par une crise révolutionnaire limitée à un ou quelques pays, la rupture avec l’ensemble des institutions européennes sera inéluctable.

Le savoir et s’y préparer est une chose. Mais en faire l’alpha et l’oméga de sa politique en est une autre, surtout s’il s’agit de se rapprocher des souverainistes et des fascistes pour y parvenir !

L’ennemi ce n’est pas la monnaie mais les intérêts bourgeois qui grouillent derrière. Ni franc, ni euro : abolition du salariat !

Jean-Yves (AL 93), Guillaume (AL Montreuil)

Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 18:29
TOUS ENSEMBLE A GUERET LES 13 et 14 JUIN POUR LA RECONQUETE DES SERVICES PUBLICS !

En mars 2005, après une action symbolique de démission collective des élus une manifestation nationale convergeait à Guéret (Creuse) pour des services publics de proximité garants de l’unité et l’égalité de tous nos territoires. 10 ans après, il est nécessaire de multiplier l’ampleur de notre action commune et de redéfinir ensemble la valeur de « service public » comme bien commun de toutes et tous. Des services publics forts sont indispensables à toute alternative à l’austérité et à tout projet d’avenir.

Les services publics, pour la redistribution des richesses
Nous refusons les privatisations, la marchandisation du service public.
Quand l’action publique disparaît, c’est le secteur marchand qui prend le pas, c’est l’argent qui gagne et c’est le citoyen qui perd !
Le service public permet à chaque citoyen, y compris aux plus fragiles, d’accéder aux biens et services indispensables à la satisfaction des besoins sociaux.
Il est un pilier de notre modèle social et représente un facteur très important d’égalité.

Nous voulons changer la société.
Les services publics sont un outil de transformation sociale !


covoiturage dans le Cher : contacter sudptt.18@wanadoo.fr ou solidaires18@orange.fr

TOUTES ET TOUS A GUERET

LE 13 JUIN -­15h POUR UNE MANIFESTATION NATIONALE
LE 14 JUIN POUR LE LANCEMENT D’ASSISES NATIONALES ET D’UN MANIFESTE DES SERVICES PUBLICS DU XXIème siècle

TOUS ENSEMBLE A GUERET LES 13 et 14 JUIN POUR LA RECONQUETE DES SERVICES PUBLICS !
Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 20:38


 

Nous étions plus de 300.000 à manifester le 9 avril pour combattre la loi des patrons que nous impose un gouvernement qui n’a de socialiste que le nom. Mais ça ne suffira pas pour mettre un frein à la politique antisociale du gouvernement. Ce qu’il nous faut, c’est un mouvement d’ensemble, sans attendre 2017, car c’est par nos luttes qu’on pourra changer les choses.

Depuis 2012, Hollande multiplie les cadeaux aux entreprises (crédit d’impôt pour la compétitivité fin 2012, accord national interprofessionnel début 2013, pacte de responsabilité début 2014) et rogne les droits des travailleurs-euses (réforme des retraites en 2013).

La loi Macron va dans le même sens : banalisation du travail du dimanche et de nuit, réduction des moyens de défense des salarié-es, licenciements économiques facilités… En parallèle, la loi sur le dialogue social affaiblit les moyens de défense des salarié-es dans les entreprises de moins de 300 salarié-es. Et comme il voit qu’on ne lui oppose pas beaucoup de résistance, le gouvernement envisage une loi Macron 2 (entre temps rebaptisée loi Valls) pour l’été.

Donner une suite au 9 avril

Il y avait donc toutes les raisons de manifester le 9 avril. Mais on sait bien que ce n’est pas avec une journée qu’on fera plier le gouvernement, surtout s’il n’y a pas d’appel clair à la grève.

Maintenant, tous les éléments sont là pour tenter de construire un mouvement d’ensemble :
- une journée de mobilisation réussie le 9 avril qui a remotivé tout le monde ;
- une politique antisociale qui se poursuit et qui s’accélère ;
- des grèves locales qui se multiplient pour les salaires, des embauches ou les conditions de travail, et qu’il est urgent de faire converger.

Sans attendre que les organisations syndicales se mettent d’accord au niveau national, nous devons prendre des initiatives pour que le ras-le-bol et la colère trouvent à s’exprimer. Dans nos structures syndicales, locales ou nationales, nous devons pousser à ce qu’il se passe quelque chose. C’est de là que viendra l’unité syndicale sur des bases revendicatives claires. En même temps, nous devons porter le débat sur les moyens d’action les plus efficaces (grève prolongée, blocages, occupations) pour mettre un coup d’arrêt à l’offensive patronale pilotée par le PS.

Une stratégie basée sur des luttes

Construire des luttes auto-organisées, développer des contre-pouvoirs, réunir ces contre-pouvoirs pour bâtir une autre société : voici la stratégie que nous défendons.Car nous n’avons rien à attendre des partis politiques qui nous promettraient un nouveau « changement » pour 2017 ou pour les élections suivantes : c’est en luttant, ici et maintenant, que nous pourrons imposer de véritables transformations et nous réapproprier les pouvoirs et les richesses monopolisées par les capitalistes.

Le « changement » ne viendra pas d’en-haut, il viendra de notre capacité à prendre les choses les mains et à nous débarrasser, par nous-mêmes, de l’exploitation et de l’oppression.

Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 19:43

Le 1er Mai 2015, à l’occasion de la fête des travailleuses et des travailleurs (et non pas du travail...), contribuons à rendre combatifs les cortèges et les manifestations !

Après le 9 avril, et alors que de nombreuses équipes syndicales sont gonflées à bloc pour porter la colère des salarié-e-s, il est nécessaire d’impulser par le bas, par « la base » un élan populaire sur des mots d’ordres anticapitalistes et autogestionnaires !

Oui, les capitalistes et les dirigeant-e-s peuvent être mis à l’amende. Le 18 mars dernier, à Francfort, c’est ce que nos milliers de camarades ont démontré en gâchant la fête organisée par les nantis à l’occasion de l’ouverture du nouvel immeuble de la Banque centrale européenne.

Alors qu’on se le dise ! Le 1er Mai 2015, à l’occasion de la journée internationale des travailleuses et des travailleurs, c’est bien la lutte des classes que nous devons mettre à l’honneur, rendre visibles les luttes collectives et les victoires, porter haut les couleurs d’un front social contre l’état et le capital !

 

Les rassemblements du 1er mai dans le Cher auront lieu à 10h30 à :

BOURGES 10 h 30 Place Malus
VIERZON 10 h 30 Place de la Résistance
ST-AMAND 10 h 30 Place de la République (Place Carrée)
ST-FLORENT 10 h 30 Place de la République
LA GUERCHE 10 H 30 Place du Gal de Gaulle
AUBIGNY/NERE 10 h 30 Place de la Résistance

 
Repost 0
Published by Alternative Libertaire Bourges
commenter cet article

  • : Le blog d' Alternative Libertaire Bourges
  • Le blog d' Alternative Libertaire Bourges
  • : Blog des militants d'Alternative Libertaire de Bourges et du Cher. Fondée en 1991, AL fonctionne sur un mode fédéraliste et autogestionnaire. L’organisation est constituée d’une fédération de groupes locaux, et de deux branches sectorielles : une branche « Entreprises » regroupant les militant(e)s salarié(e)s, et une branche « Jeunesse », regroupant les militant(e)s scolarisé(e)s. Ce blog est donc dédié aux luttes locales de Bourges et du Cher mais aussi à l'expression des communistes libertaires de Bourges et du Cher.
  • Contact

Journal

AL d'octobre est en vente en kiosque

Disponible à la boutique :

la lune noire

9 Place des Quatre Piliers

18000 BOURGES